Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Montpellier’ Category

La fin approche..

En effet, moins de deux semaines et je serai de retour dans ma ville natale. Tout se passe comme prévu jusqu’à maintenant. Mes amis sont venus me rejoindre et mon frère aussi. Après un départ assez triste de Montpellier (je ne voulais pas partir!), je suis allée me reposer sur la Costa Blanca, chez l’oncle à Cristian. Ça fait du bien, après un stage assez intense, surtout en émotions!! Nous avons poursuivis notre route vers Barcelone, Paris, Bruxelles, Sorrento, Rome, Florence et nous sommes maintenant à Prague! J’ai beaucoup voyagé en peu de temps et c’est assez épuisant, mais je ne regrette pas une seule seconde,  puisque tout en vaut la peine! Mais j’avoue que ne plus avoir de chez-soi depuis déjà plus d’un mois me manque.. Montpellier me manque et Montréal aussi! Je suis tellement déconnectée de la réalité, on dirait, que des fois, les derniers mois passés en France me semblent si lointains.. Et pourtant.. 

J’écris parce que ces derniers jours, j’ai aussi ressenti un besoin soudain d’avoir de vos nouvelles! Je regarde toujours vos photos et je lis vos articles, mais j’ai l’impression que ça l’a stagné!! C’est tout à fait compréhensible puisque certaines sont rentrées à Montréal, certaines sont toujours en route un peu partout dans le monde.. Mais ce que j’aimerais, c’est que cette page ne soit pas qu’un souvenir!! Notre choc du retour se fera sentir bientôt, pour certaines c’est peut-être déjà enclenché, mais on pourrait tout de même continuer de s’écrire ici.. !! Moi, en tout cas, ça me fait du bien!!!

Sur ce, on se voit en septembre, chez Louise, pour une bonne épluchette..!!! Bonne fin d’été! Et merci à toutes celles qui ont publié des articles, c’était super intéressant!!! 🙂

Sandra

Read Full Post »

Est-ce que je suis la seule à ressentir cela? J’espère que non… Ce que je ressens, c’est qu’à chaque fois que je vois un paysage, un endroit, une ville, des gens, une culture, qui me fascine, ça m’émeut.. Ça m’émeut parce que parfois je me demande ce que j’ai fait pour mériter de voir ça, Moi.. Oui j’ai travaillé fort pour faire le stage hors-Québec et pour me permettre des escapades un peu partout en Europe, mais quand même, des fois, c’est trop beau.. Trop pour ce que j’ai imaginé.. Alors, j’ai ressenti ça quand je suis allée au Portugal, quand j’ai vu la mer, les falaises, les fleurs sauvages, les plages, les grottes.. Et puis j’ai ressenti ça aussi dans les Alpes suisses, avec Steph.. je me sentais comme Annette dans les Alpes, une émission que j’écoutais quand j’étais trop petite pour rêver d’un endroit pareil! Et puis cette fin de semaine, c’était au tour de Londres.. la ville est majuestueuse, mais là où j’ai ressenti ce sentiment de trop beau pour moi, c’était au Shakespeare’s Global Theatre (on dit que c’est le plus théâtre du monde, et j’approuve.. jusqu’à maintenant, du moins! Alors que ce n’était même pas prévu dans nos plans (avions-nous vraiment un plan?!), mon amie et moi décidons d’aller voir au cazou (!), les horaires de pièces de théâtre.. Avec de la chance et 5 livres dans nos poches, nous assistons à la pièce Romeo and Juliet, dans ce théâtre que l’on a vu dans le film Shakespeare in love.. et où je me suis sentie débarquée dans un autre siècle.. Impressionnant.. vraiment!

J’ai énormément de coup de coeur après plusieurs escapades, mais je suis toujours aussi heureuse de revenir à Montpellier, là où je me sens chaque jour un peu plus chez-moi.. Et puis mon amie me demandait l’autre jour ce qui me manquait de Montréal (à part ma famille et mes amis).. Ne doutez pas une seconde que je m’ennuie de Montréal.. de toute façon, chaque fois que je visite une autre ville, j’ai beau aimer, je sais que je ne pourrais vivre ailleurs qu’à Montréal.. mais on dirait qu’il n’y a rien de particulier qui me manque.

Et je me suis mise à penser à ce qui me manquerait d’ici.. et là, la liste s’allonge de jours en jours.. Le fait de passer à la boulangerie acheter ma baguette tous les matins.. Le fait de prendre le train.. et le tramway.. quels agréables moyens de transport! Le fait d’entendre l’accent du sud, qui me charme à chaque fois.. Le fait d’arriver à l’école et que je me sentes comme chez-moi.. Le fait de me réveiller chaque matin et de me sentir à Montpellier.. ! Bref, c’est fou, comme disait Isa, après deux mois, comme ça passe vite…

La semaine dernière, j’ai fait du pâté chinois et pour ceux qui me connaissent bien, vous comprendrez que c’est tout un exploit! Je l’ai amené à l’école pour faire goûter à mes élèves.. et quelle ne fut pas ma surprise quand j’ai constaté que tous mes élèves avaient adoré!!! J’étais presque émue.. Et je vous ferai goûter à mes brownies, à mon retour, avis aux intéressés!

Mon dernier mois de stage s’annonce assez chargé (fin de semaine en Provence, à Figueres, sur la côte d’Azur, dans les Alpes françaises..) et ma prise en charge totale se déroule bien. Quoique différente du Québec.. on dirait que mon prof ne me laisse jamais complètement la classe. Ça ne me gêne pas du tout, mais il n’est jamais sorti toute la journée. Et puis de toute façon, je me sens bien comme ça. C’est comme si nous étions deux enseignants dans la même classe. Même si je suis à l’aise seule avec les élèves, il intervient par ci et par là, et ce sont généralement des choses que je ne peux prendre en charge parce qu’il ne planifie pas vraiment. Le climat de la classe est très naturel.. et c’est ce qui va me manquer le plus, je crois, en retournant dans les classes montréalaises.

J’ai de moins en moins de temps pour écrire, alors il se pourrait fort bien (à moins d’un besoin d’écrire..) que ce soit mon dernier message avant la fin de mon stage.. Suite à mon stage, je pars pour l’Espagne (Barcelone, Alicante, Granada), Bruxelles (gros festival de musique rock, écoeurant!), Italie (Rome, Florence, côte amalfitaine..), Berlin et Paris.. Je serai de retour à Montréal le 31 juillet. J’ai très hâte de vous revoir toutes.. après une expérience aussi enrichissante.. et aussi diversifiée pour chacune d’entre nous!

Profitez bien de vos derniers mois, prenez plein de photos, et pour certaines d’entre vous peut-être, à bientôt!

Sandra

Read Full Post »

La pédagogie coopérative et la pédagogie Freinet se croise dans cette école où je suis. Je fais mon stage dans la classe de Sylvain Connac, un expert en la matière. Et ce ne sont pas que des paroles. Il possède un doctorat en sciences de l’éducation et il fait partie des maîtres (j’aime autant vous dire tout de suite que je n’aime pas cette appellation!) qui ont instauré le projet éducatif des classes uniques. Si je ne l’ai pas déjà mentionné, une classe unique, c’est une classe où il y a des élèves de 6 à 12 ans. Et j’avoue que c’est unique… Le climat est agréable et naturel. Les plus grands sont tuteurs des plus petits. Bref, je ne suis pas la seule à m’être intéressée à cette école. En effet, un reportage a déjà été tourné dans la classe de mon enseignant associé. Ses stagiaires restent plus longtemps que prévu, en général. Et des étudiantes de maîtrise viennent observer dans sa classe,… Beaucoup de choses m’impressionent encore, même après deux semaines complètes d’observation. Et j’aime être surprise. Mais la routine s’installe tranquillement et je prend peu à peu du recul face à cette pédagogie.

Oui je veux bien que les élèves soient autonomes dans leurs apprentissages. Mais oui, aussi, je crois que les plus petits ainsi que les élèves en difficulté ont besoin d’un encadrement plus important. La liberté de réaliser son travail à son rythme est bien pour certains, mais pas pour tous. En fait, je m’attendais à faire face à plus de différenciation pédagogique dans la classe. Mais ce n’est pas toujours le cas..

Ce qui m’a le plus étonné jusqu’à présent, c’est la période des créations mathématiques. Ici, on procède à un décloisonnement des classes selon leur niveau scolaire. Les élèves doivent créer une énigme mathématique qu’ils doivent expliquer et présenter à leurs camarades. Il faut le voir pour bien le comprendre, mais ne vous en faites pas que je tenterai de vous l’expliquer en détails à mon retour..

Les élèves, ici, sont formés à devenir élève, mais aussi citoyen, faisant partie d’une collectivité, dans lequel il a le droit de parole et où il prend part aux décisions. J’aime tout simplement ça!

Mon enseignant associé m’accueille à bras ouvert depuis mon arrivée et il m’emmène visiter les racoins de la région de Languedoc-Roussillon, ancienne Occitanie.. Et par moi-même, je découvre la cité de Carcassonne, cité médiévale où j’ai affronté deux de mes grandes peurs: le vertige (même si ce n’est pas si haut!) et les escaliers en colimaçons (eh oui, je suis clostrophobe).

Et parfois, je me souviens de ce blog, et je prends un plaisir à lire vos aventures et à prendre de vos nouvelles..

Isa: Je vois que tu profites pleinement de ton séjour à Buenos Aires et tu me donnes le goût d’y aller, vraiment!

Julie, Karthika, Jessica, Amalia, Maryline et Martine: J’espère que l’Espagne, même si pour la plupart d’entre vous elle était une deuxième option, ne vous déçoit pas. En fait, je n’ai aucun doute que vous aimerez! Qui n’aime pas le soleil, les bons repas et la culture de ce vieux continent?

Isabelle, Marlène, Judith, Noémie et Christèle: Vos aventures me font rêver… Et je vous envie un peu d’être si courageuses , parce que votre expérience est plus qu’unique.. Vivez-la avec bonheur!

Stéphanie, Mélissa, Émilie, Laurence, Claudine et Émilie: On est assez proches pour se visiter! Je vous souhaite un bon stage et on se revoit bientôt!!

Et finalement, les Finlandaises Mariline et Élyse: Je te comprends Élyse quand tu dis que tu aimes le Québec, de loin.. Moi aussi, je l’aime encore plus que je ne le croyais. Et je me rappelle que ça faisait partie du choc culturel de se sentir si fière de notre chez-soi!! J’espère que vous vous supportez moralement et que vous êtes présentes l’une pour l’autre 🙂 Après autant d’obstacles, vous serez immunisées contre tout le reste!! Bonne chance!! Ou merde plutôt..

De mon côté, je continuerai de vous écrire, en essayant de vous donner le goût du sud de la France, qui franchement m’ébloui.. je deviens rapidement accro aux crèmes à mains à base d’amande douce, d’huile d’argan et d’olive, de karité.. la spécialité française! Typique, oui, mais agréable aussi!!! Sans oublier ma mauvaise habitude que j’ai maintenant, de manger toujours des baguettes.. il faudrait d’ailleurs que je me calme, ou que je me décide à prendre le vélo!!!

Sandra, en direct de Montpéll..

Read Full Post »

Depuis mon arrivée, il est vrai que le soleil est au rendez-vous, tous les jours. Dans cette ville estudiantine de la France, il fait bon de vivre. L’accent du sud est charmant, les baguettes sont toujours fraîches et l’accueil est chaleureux. La solitude est un choc pour moi, beaucoup plus que la culture française. Même si parfois j’avoue ne pas comprendre ce que l’on me dit.. et vice-versa. Ici, je ne prends pas le métro, je prends le tram. Et c’est super. Ici, je ne vais pas à l’épicerie, je vais au marché. Ici, je ne suis pas dans la ville cosmopolite qu’est Montréal, je suis à Montpéll, sur le vieux continent. Et il est bien conservé!

Mon école est spéciale. Il n’y a pas de T.E.S., les enfants circulent librement dans l’école, il n’y a pas d’activités dirigées (ou presque), et le rôle de l’enseignant est assez particulier… Le maître sait tout. Pas moi. Alors j’ai hâte de voir comment se déroulera ma prise en charge. Je ne sais pas comment je ferai pour m’empêcher de faire de la gestion de classe, puisque c’est un élève qui s’en occupe. La tâche de l’enseignant en est allégée, d’autant plus qu’il n’y a presque pas de planification à faire! La pédagogie est nouvelle pour moi. Je profite pleinement de mon temps d’observation pour m’imprégner des traces de Freinet. Les enfants, tous d’origine maghrébine, sont issus d’un milieu défavorisé et multiethnique de Montpellier. Dans ce quartier de la Paillade, c’est toujours la pagaille. Par contre, les enfants sont vifs d’esprit et ils ont un degré d’autonomie assez haut. Comme quoi un projet école peut faire toute la différence…

Pour l’instant, je partage un appartement avec trois colocs: Thibault (originaire du centre de la France), Yoan (originaire d’une ville périphérique de Paris) et Joy (originaire Belge, qui a un rat comme animal de compagnie!). Le soir, je sors parfois prendre UN verre avec Thibault. Ça fait changement de mes soirées un peu plus folles que je me faisais avec mes amis à Montréal. Je devrais déménager bientôt, pour minimiser mes frais de logement et avoir accès plus facilement à de l’eau chaude! Question de ne pas retomber malade…

Sinon, la mer Méditérranée est superbe. Les plages me plaisent. Surtout une d’entre elles où se trouvent des kilomètres de dunes… Les cités du XII siècle m’épatent et les champs de vignobles sont nombreux. Prochaines destinations: Porto, pendant les vacances de printemps. Les fins de semaine, je visite les alentours de Montpéll, près des Cévennes (Massif central de France) et près de la mer.

Voilà pour ce qui se passe de mon côté, j’ai souvent la nostalgie des gens qui me manquent, mais sinon, je ne peux qu’en profiter!!!

Sandra :0)

Read Full Post »