Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Sénégal, pays de la teranga’ Category

RSCN7341 

Vrai ou faux …

  • J’ai pris un crabe dans mes mains et il m’a fait coucou!
  • J’ai mangé des huîtres
  • Je suis capable de décroché moi-même du hameçon le poisson que j’ai pêché sans trops crier
  • J’ai descendu une dune  sur une planche à neige
  • Mon Mp3 a pris l’eau, car le petit gars que je surveillais dans la mer m’a foncé dedans avec sa planche de surf… mon mp3  fonctionne maintenant 1 fois sur trois …
  • En une journée, j’ai marché dans le sable chaud, fait une balade à dos d’âne, tranverser les mangroves en pirogue, fait un bout de chemin en moto ( et j’ai vu des singes !) Un taxi 7 places m’a ramassé sur le bord de la route pour aller au village. Ensuite je ne savais pas qu’un taxi qui ne tient que sur un bout de tôle peut encore rouller…………  massage gratuit et fou rire à volonté…  Mais attention tient bien la porte si tu veux pas foutre le camps en bas dans un tournant…Saviez-vous que la sueur est la poussière  de sable forme une croute intéressante. ( J’ai l’air pas mal bronzé…) De plus, ma bouche fait toujours crouch crouch….
  • Je suis resté prise à marrée haute dans les palutiviers…..  ben oui toi, ma rame de kayak a pogné dans l’arbre…  le guide à eu ben du fun en me voyant ainsi.
  • Je me suis solidement étiré le bras droit en enlevant ma moustiquaire le matin. ( Faut être prudent avec les sports extrêmes…)
  • Je me suis transformer en lion pendant un rituel
  • J’ai tuer un crocodile à main nu
  • À chaque matin je calle trois jaune d’oeuf pour être en forme, les blanc d’oeuf c’est pour les feluettes !

DSCN7208

Maintenant il y a pleins de chiks maliennes qui sont chez moi et mardi prochain  Noémie, Marlène, Chrystèle et moi-même on prend le bâteau pour la Casamance.

                        Youppi!                     À bientôt les amis !!!!!!!!!!

Publicités

Read Full Post »

Mon stage est bel et bien terminé! (Même si je retourne souvent à l’école pour dire bonjour à tous le monde.)

C’est maintenant le début des vacances! Voici, en gros, mon plan de match qui va suivre son cours jusqu’au 15 juillet…

senegalpop

Demain je m’en vais avec Alex et Louis, deux Québécois rencontrés en début de semaine faire de la pêche en haute mer. On s’en va taquiner l’espadon qui peut atteindre jusqu’à 5 mètre de long… houhou!

Ce weekend j’en profite pour voir les amis à Dakar, parceque lundi matin c’est le grand départ!

Donc, avec Louis et Alex nous partons lundi matin en direction de Lompoul  (désert et dune). C’est au Nord du pays un peu avant Saint-Louis. Ensuite, nous allons visiter la ville coloniale de Saint-Louis. Après on se dirige vers le parc national des oiseaux du Djoudj pour finalement revenir à Thiès pour aller dire bonjour à Olivier et Daoda et Bruno et pleins d’autres copains!

On va aussi aller à AccroBaoabab pour faire un parcours arbres en arbres dans une forêt de baobab et on va passer la nuit dans un baobab. Ensuite on descend vers Saly pour un peu de plage, et encore plus bas pour le Delta-Siné-Saloum (circuit en pirogue dans les mangroves)

À ce moment là, Alex et Louis partent de leur côté pour descendre vers la Casamance. De mon côté, je vais vers kaolack voir Véro et je reviens sur Dakar  au alentour du 16 juin pour rejoindre mes compatriotes maliennes :  Noémie, Christèle, Marlène, Judith et cie. Après une halte tranquille et surement un bon lavage de vêtements et un dépot de bagages pour les maliennes,  lets go! On the road again ! On se dirige tranquillement vers le paradis sénégalais : la casamance C’est par l’intérieure du pays que nous avançerons, car il n’est pas conseillé de traverser la Gambie. Nous irons donc vers Kaolack, puis vers Tambacounda pour rejoindre Kédougou avec ses cascades isolées et ses villages colorés. De retour à Tambacounda, on prend la route vers Kolda  de là, on ira rendre visite à Diao, le guardien de la maison d’à côté à Dakar. Diao est en vacance pour un mois, donc il retourne chez lui et il veut que j’aille lui rendre visite dans sa famille. Ensuite on bouge pour  se rendre à Ziguinchor. Nous profiterons de la Casamance pour ensuite prendre un bateau d’une quinzaine d’heures qui nous ramenera à Dakar vers la fin de la première semaine de juillet. Les filles pourrons ainsi visiter Dakar avant de partir  pour Paris le 13 juillet, et pour ma part, je profiterai des derniers instants qu’ils me restent pour saluer mes amis avant de renter au pays le 15 juillet.

C’est un plan de match intéressant et très réalisable.   J’ai hâte…

Donc tout ça pour vous dire qu’il s’agit probablement de mon dernier article sur ce blogue, le reste de mes écrits se feront sur papier…

à bientôt les amis !

Isa xxx

Avant de conclure par le commencement, voici un petit texte qui m’inspire pour les semaines à venir…

 

Afrique mon Afrique

Afrique des fiers guerriers dans les savanes ancestrales

Afrique que chante ma grand-mère au bord de son fleuve lointain

Je ne t’ai jamais connue

Mais mon regard est plein de ton sang

Ton beau sang noir à travers les champs répandu

Le sang de ta sueur

La sueur de ton travail

Le travail de l’esclavage

L’esclavage de tes enfants

 David Diop, Coup de pilon

 Gab's trip Saly 025

 

Read Full Post »

Ya des moments comme ça où une image vaut milles mots…

DSCN7095

Vive les vacances, c’est tout ce que j’ai à dire sur ce sujet.

Read Full Post »

DSCN7040

Pour une traversée ils ont ma main

À jamais dans un regard brillant rendu

DSCN6656

Qui de nous en sort aujourd’hui grandissant ?

Qui de nous apprend maintenant de l’autre ?

DSCN6655

Aussi longtemps que je pourrai sourire

DSCN6674

Buvons nos paroles

RSCN5813

Mais sans rien dire, écoute mon coeur

Je sens le tien qui bat

RSCN6622

 C’est en silence que je pleure

C’est en moi

DSCN6653

Tant qu’il y aura des enfants, la vie aura toujours sa raison d’être.

DSCN7063

Ainsi je pourrai toujours continuer à aller droit devant, ne sachant pas nécessairement où, mais sachant fermement pourquoi.

DSCN7073

Read Full Post »

À toi petit prince, à toi miss la lune, à toi mon ptit clown, à toi la timide au grand coeur, à toi le doué, à toi ma championne, à toi mademoiselle sourire, à toi monsieur clin d’oeil, à toi le rêveur, à toi mon verbomoteur, à toi l’hyperactif ( hé hé je te comprend!), à toi le ptit footballeur, à toi mon ptit charmeur aux yeux si brillant qui m’aveugle,  à toi qui cours toujours plus vite que les autres pour me rendre service , à vous quatre qui vous êtes tellement améliorés depuis mon arrivé et qui maintenant, à mon plus grand bonheur, savez lire, à toi mon grand gaillard qui soulève les petits pour que le haut de l’ardoise soit toujours bien effacée, à toi qui veux tant venir au Canada

À vous tous, mes 61 petits trésors…

RSCN6995

Il me reste que quatre jours avec vous…

vous me manquez déjà…

Read Full Post »

Aujourd’hui j’ai pleurée. J’ai essayée de me retenir mais s’en était trop. Madame Sy qui chante en wolof, d’une voix majestueuse, accompagnée par un choeur de 61 enfants. Comment ne pas être ému? Dans ma tête défile chaque souvenir, chaque sourire, chaque clin d’oeil, chaque je t’aime.  Retiens toi Isa, ne pleure pas devant eux. Je regarde à l’extérieure question de me changer les idées. Mais le ciel bleu et les arbres sous ce chant mélodieux, pourquoi les arbres?  Je sais pas trop.  J’ai craquée. Madame Sy m’a prise dans ces bras. J’ai tout de suite séché mes larmes. Je ne veux pas qu’ils me vois pleurer. Je sais que ça déclencherais un déluge… Il y en a quatre qui n’ont pas pu se retenir… une chance que j’ai réussis à me remettre un sourire rapidement dans le visage question de  détendre l’atmosphère.

Mais mon Dieu! Comment vais-je faire le vrai jour du départ? J’aime mieux ne pas y penser et profiter de la dernière semaine qu’il me reste avec eux.

Cette routine qui au début m’effrayait.

Ce parcours stagnant qui m’accablait à Dakar

À peine cette routine assimilé, qu’elle se termine déjà?

Le temps fil et nous glisse entre les doigts.

Cette promenade quotidienne qui au début m’étais pénible fait maintenant partie de moi.

Le vilain petit canard serait-il devenu cygne?

Pourquoi faut-il quitter au moment où l’on sait enfin que tout va bien aller.

DSCN6984

À chaque matin, c’est le même refrain. Les vendeurs de café, les vielles femmes sur les nattes, les enfants mendiant nu-pieds, les étudiants affairés du lycée.

DSCN6982

Et avant de tourner le dernier coin de rue vers l’école pour rentrer dans la caserne , je lance toujours un Salaamaalekum (Bonjour) au vieux sage qui me répond Maalekum salaam (Bonjour). Il me demande ensuite Na ngeen def ? (Comment ça va?) Et de mon plus beau Wolof je lui répond Maa ngi fi rekk! (Ça va!). Ça le fait sourire à chaque fois! Ce viel homme est beau, ses yeux brillent, il me fait penser à mon grand-père que j’aime tant.

DSCN6992

À 14h, quand le carillon résonne, les enfants se bousculent pour avoir la chance de me tenir le bras ou du moin un bout de doigt. Sur le retour c’est le même refrain. Les mêmes personnes, les mêmes visages, les mêmes sourires et tout ces regards échangés.

DSCN6988

J’aimerais saisir ou du moin comprendre qu’est-ce que mes jambes et mes orteilles ont de si fascinants? Ce qui est blanc surprend.

DSCN6987

Je croise les ébénistes, les gars de la construction, cet homme toujours à la même place, près de l’embarcadère des cars rapides qui à chaque fois me dit que je suis jolie et qu’à chaque fois je lui répond que je suis mariée. Les commerçants du marché, les vendeuses d’arachides, de plantes médicinales douteuses, de mangues et de bananes. Les réparateurs de mobylettes et de carcasses de voitures.

DSCN6983

Je bouche mon nez en passant près du canal 4. Je regarde à gauche et à droite 1 fois, 2 fois avant de traverser les rues remplies de taxis, de voitures, de calèches, de chevaux, de vélos, de cars rapides…

En arrivant sur la rue en direction de chez moi, il y a toujours les garagistes qui m’observe scrupuleusement. J’ai l’impression que le temps s’arrête pour eux pendant une minute. Ils sont là, debout de tout leur long, les outils pendant aux bouts des bras à me regarder défiler de tout mon être. Je ne mérite pas toute cette admiration.  À chaque fois j’accèlere le pas, mais ça va, maintenant j’ai l’habitude. Est-ce les mots Visa et Argent écris dans mon front qui les excitent autant ou bien mes courbes de femme blanche? Étrange sensation maintenant devenue anodine.

Les perceptions sont quelques peu acquises, l’adaptation est mélodieuse et l’apprivoisement est toujours palpable.

J’ai une arme secrète : C’est mon sourire. Mon père me l’a toujours dit :«T’es si belle quand tu souris» Maintenant, depuis 7 ans, c’est mon ptit prince qui a repris la réplique. Alors quand je souris je suis belle, quand je me sens belle je me sens bien, je vais continuer à sourire.

La routine est un refrain mélodieux qu’on apprend à apprécier à sa juste valeur seulement quand on sent qu’elle nous sera bientot enlevée.

Si seul le temps berce les sentiments et cicatrise les départs. Le temps de s’y préparer est chère à mes yeux.

Read Full Post »

DSCN6497

Qu’est ce qu’une dune?

Comment rendre une eau potable?

Qu’est ce qu’une île?

Mohamed! Dit moi, qu’est-ce qu’une île?

Une île est de l’eau entourée de terre.

Le pauvre, il s’est mélangé dans sa leçon de par coeur…

Je me souviens en troisième années au primaire. Mon enseignante fesait des contôles en calcul mentale……..Cétait ma mort…! J’angoissais tellement que je partais à pleurer.

Quel apprentissage il y a t’il ici?

Au secondaire, je m’enfermais dans ma chambre pour apprendre par coeur les dix pays les plus peuplés du monde. À mon examen, j’avais une bonne note, 1 semaine après je ne me souvenais plus de rien…

Récitation à savoir par coeur :

Histoire : le mariage

Le mariage est l’union d’un homme et d’une femme qu’on célèbre à l’église ou à la mosquée. Quand ils sont marié ils vivent ensemble. À l’occasion du mariage on s’organise une grande cérémonie.

I.S.T : Argile

L’argile sèche est tendre et friable. L’argile pétrie avec de l’eau donne une pâte. Elle ne laisse pas passer l’eau : elle est imperméable. L’argile sert à la construction et à la poterie.

I.S.T : Eau potable

Une eau potable est une eau bonne à boire. Pour rendre une eau potable il faut la filtrer ou la javelliser ou la décanter ou l’ioder ou la bouillir.

Celle-là on l’a tellement pratiqué que moi-même je la sais pas coeur!!!

Un concept appris pas coeur n’est pas nécéssairement un concept acquis. Le simple fait de mémoriser machinalement n’est-il pas à l’encontre du dévelloppment naturel de l’individu?

Si l’élève est le premier acteur de son apprentissage, le rôle de l’enseignant n’est-il pas de le guider dans sa propre acquisition du savoir?

Quelle découverte fait-il?

Que comprend t’il réellement de ce qu’il récite?

Histoire : La circoncision

De nos jours les garçons sont circonsis en bas âge entre 0 et 7 ans. La circoncision se fait maintenant à l’hôpital au dispensaire ou à la clinique. La plaie se cicatrise rapidement.

La prof – Qui n’est pas encore circonsis dans la classe?

À ce moment,  il y en a un qui lève la main. Le seul, le pauvre. Un voisin se moque éperduement de lui. Le petit pleure. C’est l’élève le plus brillant de la classe. Celui qui me demande si mon frère à déjà vu un ours blanc quand il travaille loin dans le Nord du Canada. Celui qui me montre un livre en mauvaise état et me dit : regarde Isabelle c’est les quatres saisons comme chez toi. Et bien celui là, en ce moment, son chandail n’est pas assez grand pour qu’il puisse s’y cacher pour disparaître…

Ce n’est pas bien de se moquer d’autruis…..  Devinez qui pleurait à la fin de cette histoire? Celui qui s’est moqué biensûr, celui-là même qui a reçu une sévère correction.

Leçon d’histoire

        Leçon de par coeur

                Leçon de survie

                       Leçon d’hummanité

            Une leçon de vie, du coeur au ventre

L’école de la vie nous apprend parfois beaucoup plus que ce que l’on peut apprendre sur un banc d’école.

C’est une future prof qui dit ça!

DSCN6648

Read Full Post »

Older Posts »